Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
ibableblog.over-blog.com

ibableblog.over-blog.com

IBAB - Humanitaire aux Phillipines - Le blog de Baby

Publié le
CONSTRUCTION ORIGINALE D'UNE ECOLE

C'est un beau jour de printemps ici en ce début janvier, mais sous une chaleur accablante, qui inquiète les météorologues.

Nous sommes donc partis au lever du jour pour une visite à des filleuls en montagne. La visite terminée vers onze heures, nous nous précipitons sur la route du retour, et arrivons dans la cour d'un grand centre scolaire.

Ce lieu que nous connaissons bien a la particularité d'avoir une grande cour herbeuse avec d'énormes arbres, et grâce à leur ombre on va pouvoir se reposer un moment.
Allongés dans l’herbe depuis à peine quelques secondes, on entend un bruit bizarre provenant de derrière une classe toute proche. Ce ne sont pas des bruits de jeux d’enfants, vu que nous somme samedi.

Ma curiosité habituelle me guide une fois de plus, et je découvre un grand chantier ou gravitent hommes, femmes et adolescents. Ici pas de grue, pas de bétonnière, que des bras. Une cinquantaine de personnes transportent des pierres sur la tête, ou dans des sacs. Ces matériaux proviennent de la rivière qui se situe à près d’un kilomètre. Normal, on ne construit pas une école près de l’eau, surtout ici au pied des montagnes.

Après renseignements on apprend que toutes ces personnes volontaires vont venir chaque samedi pendant 3 mois pour travailler bénévolement, car ce sont leurs enfants qui vont pouvoir poursuivre leurs études ici.

Je me rends compte que je viens d’être le témoin de ce que j’avais appris à l’école sur ce qui se a du se passer en Égypte il y a 5000 ans.

CONSTRUCTION ORIGINALE D'UNE ECOLECONSTRUCTION ORIGINALE D'UNE ECOLECONSTRUCTION ORIGINALE D'UNE ECOLE
CONSTRUCTION ORIGINALE D'UNE ECOLECONSTRUCTION ORIGINALE D'UNE ECOLE
CONSTRUCTION ORIGINALE D'UNE ECOLECONSTRUCTION ORIGINALE D'UNE ECOLE
CONSTRUCTION ORIGINALE D'UNE ECOLECONSTRUCTION ORIGINALE D'UNE ECOLE

Voir les commentaires

Publié le
L'électricité arrive chez Joylet !

Chaque année nous essayons de reconstruire des maisons décentes à nos petits.

Maintenant que ceci est pratiquement terminé, nous essayons dans la mesure du possible de leurs apporter la fée électricité.

Ceci a bien sûr un coup car quelques fois le branchement est très loin de l’habitation.

Ce fut le cas pour Joylet : nous avons dû attendre plusieurs mois car il a fallu traverser une rivière, très souvent en crue. Nous avons donc attendu qu’elle soit pratiquement tarie, à l’ occasion d’un détournement d’eau pour l’alimentation de nouvelles rizières.

Nous sommes donc très souvent obligés de faire contre mauvaise fortune bon cœur, compte tenu des éléments climatiques entre autres..

A ce jour nous avons des projets de sources électriques solaires, reste à trouver
les financements, comme d'habitude !

Merci de votre fidélité à notre blog !

L'électricité arrive chez Joylet !
L'électricité arrive chez Joylet !
L'électricité arrive chez Joylet !
L'électricité arrive chez Joylet !
L'électricité arrive chez Joylet !
L'électricité arrive chez Joylet !

Voir les commentaires

Publié le

Pourquoi des installations pareilles dans ce pays ?
Personne n'a jamais pu me répondre à ce jour…Peut-être une demande énorme de ce service depuis quelques années.

L’expression « il faut le voir pour le croire » prend ici tout son sens !
Alors je me permets d’en ajouter une autre : « une photo vaut mieux que mille mots ».

Une chose est sûre, il faut certainement être bon électricien pour réparer ces milliers de fils entrelacés.

Car bien sûr il y a parfois quelques coupures mais rien de bien méchant.

Mais peut-être que dans cette partie du monde, la fée électricité veille….

A la semaine prochaine !

L'électricité aux Philippines
L'électricité aux Philippines
L'électricité aux Philippines
L'électricité aux Philippines
L'électricité aux Philippines
L'électricité aux Philippines
L'électricité aux Philippines
L'électricité aux Philippines

Voir les commentaires

Publié le
Les jardins de l’école aux Philippines

Quand j’étais gamin, mon plaisir consistait à me débrouiller pour être puni par l’institutrice car il alors il fallait entretenir son jardin. Le plaisir atteignait son comble à la saison des fraises qui envahissaient le jardin !

Comment aurais-je pu imaginer que 60 ans plus tard j’allais encore parcourir des jardins, mais à l’autre bout du monde…

J’ai encore parfois l’impression qu’ici de nombreux enfants philippins sont punis, mais ce n’est pas le cas, car à tour de rôle chaque classe, avant le lever du drapeau, passe environ 1 heure à entretenir les jardins qui embellissent l’école.

Ceci a pour but de sensibiliser les élèves afin qu’ils reproduisent la même chose chez eux.

Dans cette école, ou environ 500 jeunes filles et garçons étudient, il faut souhaiter que la leçon soit comprise !

Etant ici depuis longtemps je me rends compte que beaucoup de choses de ce type ont évolué dans le bon sens, un peu comme chez nous, et en rentrant je suis heureux de voir cette belle évolution.

Prochainement je vous présenterai quelques filleuls surdoués qui fréquentent ces écoles.

A bientôt amis fidèles à notre blog !

Les jardins de l’école aux Philippines
Les jardins de l’école aux Philippines
Les jardins de l’école aux Philippines
Les jardins de l’école aux Philippines
Les jardins de l’école aux Philippines
Les jardins de l’école aux Philippines
Les jardins de l’école aux Philippines

Voir les commentaires

Publié le
Flash back, suite et fin : le jour de l’An
Flash back, suite et fin : le jour de l’An
Flash back, suite et fin : le jour de l’An
Flash back, suite et fin : le jour de l’An
Flash back, suite et fin : le jour de l’An

Malgré mon jeune âge j’ai un peu parcouru le monde, et à plusieurs reprises j’ai pu me rendre compte que les traditions ne sont jamais les mêmes.

Revenons dans mon pays d’adoption pour vous montrer ce qui se passe ici :

Si Noël se passe en famille, on ne refuse pas pour autant une petite invitation, surtout si elle provient de Janeth et de Baby.

Partie tôt au marché, Janeth est revenue avec un drôle de sac. A l’intérieur toutes sortes de fruits…. j’ai tout de suite pensé à une bonne salade….Quelle surprise quand je l’ai vu décrocher le panier dans lequel elle trie le riz, et le remplir avec tous les fruits, une assiette de riz et quelques pièces de monnaie. Tous ces symboles pour souhaiter que l’année qui arrive apportera en abondance ces produits.

Quand j’ai fait remarquer à notre amie qu’il aurait pu y avoir aussi un petit billet, elle m’a répondu que beaucoup se contenteront de quelques pièces chaque jour.

La semaine prochaine je vous ferai découvrir des photos que l’on aurait pu faire il y aurait 3000 ans….

Voir les commentaires

Publié le
Flash Back : Noël aux Philippines
Flash Back : Noël aux PhilippinesFlash Back : Noël aux Philippines
Flash Back : Noël aux PhilippinesFlash Back : Noël aux Philippines
Flash Back : Noël aux PhilippinesFlash Back : Noël aux Philippines

J'imagine que dans le monde entier Noël est fêté de façon différente.

Ici à Talubec, petit village de montagne dans le sud des Philippines, on ne déroge pas a la règle.

Pas de messe le jour de Noel, on garde ça pour la veille, et pour cause : le jour saint, l'église se transforme en un restaurant un peu particulier : il est gratuit.

Il a été financé par de braves gens qui toute une nuit sont partis chanter aux portes des habitations pour récolter des dons par le biais d'une quête .La municipalité participe également au financement de ce repas.

Et pendant que maman et papa se remplissent la panse, les enfants attendent dehors en rang d’oignon sous une grosse chaleur pour recevoir leur petit cadeau.

Les cadeaux proviennent des familles et tout est regroupé car chaque petit va recevoir son cadeau par tirage au sort.

On pourrait penser qu'il va avoir de petits et de gros cadeaux ; pas du tout ! chaque cadeau ne doit pas dépasser la somme de 0.50 €;

Ne manquez pas la semaine prochaine, tradition oblige le jour de l’An ici

A très bientôt,

Baby

Voir les commentaires

Publié le
Bonne année 2015 !

Bonjour mes amis,

En cette période de vœux, je me demandais bien ce que je pouvais vous offrir pour vous remercier de votre fidélité à notre blog.

Eh bien je viens d'avoir une idée originale , je vous offre une galerie de tableaux provenant des Philippines bien sûr !

Alors bonne année 2015 à tous et a très bientôt !

Bonne année 2015 !
Bonne année 2015 !
Bonne année 2015 !
Bonne année 2015 !
Bonne année 2015 !
Bonne année 2015 !
Bonne année 2015 !
Bonne année 2015 !
Bonne année 2015 !

Voir les commentaires

Publié le

Cette population habite au sud de l'archipel des Philippines, dans les montagnes à environ 800 mètres d'altitude.

Le principal revenu est issu de l'agriculture, et bien entendu le riz et le mais, après avoir déboisé les montagnes.

La particularité de cette population est que les familles organisent des mariages avec leurs enfants très jeunes, a partir de 14 ans pour les garçons et 8 ans pour les filles,

Ces petites, qui vont immédiatement rejoindre la maison du garçon et devenir la servante de la maison, vont êtres outrageusement tatouées sur une bonne partie du corps, et garderont ces traces toute leur vie.

Devenues grand-mères, elles n’ont pas hésité a me montrer ces dessins indélébiles.

Fort heureusement dans le village ceux qui sont assidus à l’école sont en train de changer de mentalité, grâce au corps enseignant.

J’ai même eu une demande en mariage, que j’ai été dans l’obligation de refuser, vu mon jeune âge !

Tout de même mon rêve est de retourner dans ce village et bien sûr je vous ferai part de mes rencontres là-haut.

Baby

A la découverte de la tribu des Manobos
A la découverte de la tribu des Manobos
A la découverte de la tribu des Manobos
A la découverte de la tribu des Manobos
A la découverte de la tribu des Manobos
A la découverte de la tribu des Manobos
A la découverte de la tribu des Manobos
A la découverte de la tribu des Manobos
A la découverte de la tribu des Manobos

Voir les commentaires

Publié le

Il m'a fallu 1h30 d'avion, une journée de bateau, 3h de bus, et 4h de moto sur des routes défoncées par des orages fréquents dans cette région montagneuse, pour finir mon périple à pied en traversant une rivière en crue, mon chauffeur prétextant que son engin n'était pas amphibie.

Après 1h de marche je me retrouve devant une pancarte en bois qui m'annonce que je suis arrivé et là je dois m'acquitter de l’équivalent de la somme de vingt centimes d’euros.

Tout de suite je suis entouré par une myriade d’enfants tout joyeux qui se chamaillent pour me tenir la main.

Si je suis arrivé ici c’est grâce à une jeune fille nommée Payang qui fait partie de la grande famille IBAB.

Bien sûr ma première visite est pour l’institutrice du village. Ma petite guide explique à cette dernière que je souhaite que ses élèves écrivent leurs noms sur mon carnet de route.

Après 24 ans dans ce pays je suis encore surpris de voir une école comme celle-ci et je suis heureux d’avoir un appareil photo pour vous faire partager cette découverte.

C’est sous son meilleur jour que je vous montre cette école, mais je vous laisse imaginer les conditions d’apprentissage lorsque des pluies diluviennes viennent s’abattre sur la fragile toiture de tôle.

La semaine prochaine je vous ferai découvrir cette population ô combien attachante.

UNE ÉCOLE PAS COMME LES AUTRES
UNE ÉCOLE PAS COMME LES AUTRES
UNE ÉCOLE PAS COMME LES AUTRES
UNE ÉCOLE PAS COMME LES AUTRES
UNE ÉCOLE PAS COMME LES AUTRES
UNE ÉCOLE PAS COMME LES AUTRES
UNE ÉCOLE PAS COMME LES AUTRES
UNE ÉCOLE PAS COMME LES AUTRES

Voir les commentaires

Publié le

La population du village d’ Aussois a de nouveau répondu présente lors de la manifestation organisée par Agnès et Joëlle, toutes deux marraines de jeunes filles philippines par le biais de l’association I.B.A.B.

Un repas partagé a permis aux visiteurs de passer un agréable moment pendant lequel Baby, notre président, a projeté des images des filleuls parrainés par les gens de la région, et des images des travaux effectués par l’association (reconstruction de maisons, aide médicale et achats de médicaments).

Les membres de l’association remercient vivement toute les personnes qui ont participé a la réussite de ces deux journées.

Sur la photo ci-dessous Agnès, le père Kol, ancien missionnaire toujours fidèle malgré ses 9o ans et Baby ,qui a promis à ses amis qu’il sera lui aussi ici pour fêter ses 90 ans.

Ne manquer pas la semaine prochaine l’article intitulé « une école pas comme les autres ».

Alors à très bientôt et encore un grand merci !

Merci à nos amis d’Aussois

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog